Être femme, d'origine réunionnaise, descendante d'engagés indiens, artiste et mère de famille aujourd'hui dans le monde du XXIÈME siècle. Ou comment l'individu devient inséparable de sa création, de la création. Comment la création façonne la vie d'un individu, comme un médian, un curseur que l'on déplace au fil des émotions, des réactions, des rencontres, un élan de survie, un révélateur de la fragilité de vivre, une offrande à la force de la vie, un clin d'œil à l'éphémère et à la fosse commune.

 

Migline est son œuvre, et ses réalisations sont des souffles de vie.

Son travail artistique explore sans relâche la relation de l’individu et de son environnement.

Aux prismes de cet environnement qui apporte matières, matériaux, esthétisme, elle explore tout de ce qu'est l'individu avec son histoire maillée, ses engagements, ses croyances, ses contradictions et ses doutes.

 

Elle propose dans ses œuvres une expérience rare entre espace physique et espace mental, entre mémoire et perception, entre provocations et évidences et interroge les recoins conscients et inconscients de l'identité.

 

*Et les matériaux* à proximité surgissent pour raconter l'individu : canne à sucre, terre, livre, objets rituels, vêtement, calligraphie, verre, bambous, ....

 

*Et l'espace* mémoriel se travestit pour dire le territoire : une bibliothèque dans les arbres comme un juste retour des choses, des livres dans un parcours de santé pour organiser la rencontre du bien-être entre la tête et le corps, une église dans le cirque de Mafate pour célébrer le respect de la beauté, une exposition sur la violence faite aux femmes dans le plus de lieux possibles pour ne pas oublier, des interventions en milieu scolaire pour maintenir la flamme allumée,... Parcours, installations, scénographies, transmissions, autant de supports pour célébrer la vie, pour rester éveillé.

 

*Et le récit peut commencer... - Lolita Monga

img-home4
img-home2
img-home1
P1090894